Altarea

Présentation

Les actualités, les événements et les jeux des boutiques de COEUR DE JAURES, sont sur FACEBOOK,, pour les découvrir, cliquez ici FAN DE COEUR DE JAURES

Entièrement rénové et agrandi, le centre commercial Coat Ar Gueven a fait peau neuve depuis mai 2004. Une réhabilitation réussie alliant tradition et modernisme, et qui fait de ce lieu unique un ilôt de concentré de vie au coeur de Brest.

COAT AR GUEVEN : le bois du ruisseau blanc
 

Coat-ar-Guéven était un village au sortir de Brest par la porte de Landerneau. Voici l’évolution de ce quartier, aujourd’hui en cœur de ville.

" Coat " désignant un bois, Coat-ar-Guéven peut être traduit par le " bois du ruisseau blanc ". Sur de vieux documents, on le trouve encore écrit " Couadic-ar-guéven " ; le petit bois du ruisseau blanc. Sachons qu’en ce lieu, s’écoulait un ruisseau dénommé le " Guéven ". Figurant sur d’anciennes cartes ; il a été canalisé depuis.

A la fin du XVIII è siècle, passé par les portes au droit des glacis, les faubourgs brestois de Coat-ar-Guéven et de Kérabécam, tout proches, sont le refuge des voleurs, des contrebandiers et des filles de mauvaise vie chassées de Brest. Ce quartier avait pris de l’expansion, avec l’urbanisation rapide et les constructions qui s’y étaient développées après l’annexion de 1861, sa proximité immédiate des portes de la ville le rendant attrayant.

Après l’incendie du cinéma de la Maison du peuple, le 20 décembre 1938, les directeurs transportent leur exploitation dans une salle construite par l’architecte Philippe, rue Coat-ar-Guéven. C’est l’ancien cinéma " Vox ". Il est inauguré le 12 février 1941. La Dépêche de Brest annonce ainsi son ouverture : " La plus vaste salle de la région, confort, sécurité, audition parfaite ". Heureusement, elle ne sera que faiblement endommagée pendant la dernière guerre. C’est ainsi que, le 18 avril 1945, le " Vox " est la première salle de cinéma à rouvrir ses portes après la fin du conflit.
 


Dans les années 1980, l’îlôt compris entre les rues Coat-ar-Guéven, de Glasgow et Dupleix est rasé. On y construira des immeubles d’habitation modernes mais la salle de projection ne sera pas reconduite.
 
Outre des bureaux et des services administratifs, cet ensemble immobilier abrite aussi une galerie marchande ouverte sur deux niveaux, qui attire de nombreux chalands, redynamisant le bas de la rue Jean-Jaurès .
Crédits | Plan du site | Mentions légales |